<linearGradient id="sl-pl-bubble-svg-grad01" linear-gradient(90deg, #ff8c59, #ffb37f 24%, #a3bf5f 49%, #7ca63a 75%, #527f32)
Loading ...

Charlevoix vue par deux photographes à 50 ans d’écart

Le Musée de Charlevoix, situé à La Malbaie, présente jusqu’au 30 avril 2023 l’exposition Mission photographique Charlevoix. Cet événement culturel photographique explore, entre autres, les dualités et le point de vue des photographes Gabor Szilasi et Chun Hua Catherine Dong qui présentent chacun à sa manière une facette du territoire et de ses habitants… à 50 ans d’écart.

Gabor Szilasi, aujourd’hui âgé de 93 ans, a fait partie du Groupe d’action photographique fondé au Québec en 1972. Son regard sur la région des années 1970, particulièrement l’île aux Coudres, s’intéresse à la vie quotidienne des gens. Ses photographies argentiques captées à la chambre 4X5 et au Leica font état du vivant et constitue de véritables archives de la vie rurale de cette décennie.

Chun Hua Catherine Dong, née en Chine, habite aujourd’hui Montréal. Depuis 2015, sa série photographique I have been there/Y être et y avoir été rend compte de lieux touristiques photographiés dans 15 pays et 36 villes. La photographe est présente sur toutes les photographies, drapée d’un linceul de couleur rouge. De passage dans Charlevoix en 2021, elle y poursuit sa démarche qu’elle présente dans cette exposition en des clichés modernes uniques.

Une chambre noire construite pour l’occasion fait un clin d’oœil à 50 ans d’évolution technologique afin d’expliquer aux curieux, plus familier avec la photographie numérique, le processus du développement photo utilisé par Gabor Szilasi à son époque… pas si lointaine.

Pour en savoir plus :

Mission photographique Charlevoix : une région, deux regards | Arts | Le Soleil – Québec

Chun Hua Catherine Dong, I Have Been There – New York — Didier Morelli, Y être ou y avoir été – Magazine Ciel variable

Disraeli – une expérience humaine en photographie — Pierre Dessureault, Retour sur l’aventure Disraeli – Magazine Ciel variable

Christian Bouchard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *